Le spécialiste de l'assurance deux roues toutes catégories

Téléphone : 04.72.75.97.97
  Portable : 06.35.47.65.09

Nos conseils

  • Transporter votre enfant sur votre moto
  • Deux cas concrets d’accidents
  • Protégez-vous contre le vol
  • Allumez vos feux… même le jour !
  • La sécurité routière
  • L’éducation routière
  • Position et règles de conduite
  • Les équipements adéquats du motard
  • Rouler sous la pluie
  • Se protéger du froid
  • Avant de prendre la route

Transporter votre enfant sur votre moto

La bonne taille. Bien que le code de la route prévoie le transport à moto des enfants de moins de 5 ans moyennant « l’utilisation d’un siège conçu à cet effet et muni d’un système de retenue », l’idéal est d’attendre qu’ils aient les jambes assez longues pour s’appuyer sur les repose-pieds et trouver ainsi leur équilibre. Une fois bien en équilibre sur la selle arrière, vérifiez que les pieds de votre enfant ne puissent pas être entraînés entre les parties fixes et mobiles de la moto (roue, disque de frein, couronne… ).

Le bon équipement. Tout comme vous, votre enfant n’a pas de carrosserie. Côté équipement, il a donc besoin, lui aussi, de vêtements de sécurité adaptés à la pratique de la moto, et ce, même si vous ne parcourez qu’un tout petit trajet, entre votre domicile et l’école par exemple. Il lui faut donc un blouson, un jean au minimum et des chaussures fermées de préférence montant sur la cheville.

Le bon casque. Avant tout achat, songez à la fragilité du cou de votre enfant, au poids du casque et à ses conséquences sur les vertèbres cervicales. En règle générale, elles ne supportent pas une contrainte supérieure au quart du poids de l’enfant. En clair, pour porter un casque de 1 kg environ, votre enfant doit peser 25 kg au minimum, c’est le poids moyen atteint à 8 ans. À défaut d’intégral (que vous aurez du mal à trouver en magasin), et de préférence au jet qui n’offre qu’une protection relative, optez pour les modèles tout-terrain plus adaptés à la tête des enfants.

Important

Les bonnes manières.
À proscrire absolument le transport de votre enfant à califourchon sur le réservoir.

Deux cas concrets d’accidents

Par expérience, nous nous apercevons qu’un certain nombre d’accidents ne sont pas du fait des motards mais des automobilistes.

Donc pour être motard, il faut redoubler d’attention et conduire avec les autres en anticipant leurs réactions.

Nous avons deux exemples typiques d’accidents qui illustrent ces cas. Ces deux accidents se sont soldés par des dommages corporels pour les motards, mais sans trop de gravité.

Premier cas

L’automobiliste fait demi tour en ville sur la voie en franchissant la ligne blanche.
Lieu : Tassin la Demi Lune. Sortie de la bretelle du tunnel de Fourvière, en direction des feux tricolores de l’horloge.
L’automobiliste a indiqué qu’il n’avait pas vu la moto. En fait dans la plupart des cas, il y a un écart important entre l’instant T et le moment du choc, il est difficile de changer le comportement des automobilistes.

Notre conseil est de réduire un peu plus sa vitesse, de fixer son attention sur le véhicule que l’on va dépasser car il y a toujours un signe avant coureur (déport du véhicule, ralentissement sans raison apparente… etc).

Un motard ne peut pas se permettre de piloter sans soucis, en pleine confiance. Il doit être en permanence sur le qui vive, ou bien conduire une voiture.

Deuxième cas

L’automobiliste grille un STOP dans un village.

Le motard prudent, accompagné d’une passagère, à réussit à piler sa moto pour éviter le choc. Malheureusement, la passagère est passée au dessus du motard et s’est blessée à l’épaule.

Ce cas illustre bien l’importance pour le passager de faire corps avec le pilote pour éviter de se désolidariser comme dans ce cas.

Protégez-vous contre le vol

Faites tatouer vos pièces. Les motos sont souvent volées pour être revendues en pièces détachées. La seule façon de protéger vos pièces et d’enrayer un commerce illégal est de les faire identifier par un tatouage. Elles seront alors référencées dans un fichier consultable par les particuliers, les assureurs et les forces de l’ordre. Exigé dans certaines régions plus exposées au risque de vol et recommandé pour toutes, le tatouage est une protection qui permet de bénéficier d’une réduction de la franchise vol.

Second moyen de protection. Un second moyen de protection est exigé dans certaines régions et recommandé pour toutes les motos. Une telle protection supplémentaire vous permet de bénéficier d’une réduction sur votre franchise vol. Vous pouvez opter pour l’un des moyens de protection suivant : un second antivol prescrit par la FFMC/Assurance Mutuelle des Motards ou bénéficiant de la double certification NF/FFMC, un système d’alarme d’origine constructeur, un système de suivi du véhicule ou enfin le marquage.

Ras-le-Vol, le guide pratique. Edité par les Editions de la FFMC, il est consultable dans tous nos bureaux. Vous y trouverez une liste des dispositifs de sécurité électroniques et mécaniques (anti-démarrage, bloque-disques ou de direction, alarmes…) proposés par la commission Stop Vol de la FFMC et de bons conseils pour déjouer les pièges tendus par les voleurs lorsque vous êtes à l’arrêt.

Ce que vous devez faire. Attachez votre moto à un point fixe et solide, même dans un garage ou un parking. De préférence dans un endroit passant plutôt que dans un coin tranquille. Votre antivol prend les 2 fourreaux de fourche et un bâton de la roue (pour les jantes en alliage). Il passe si possible au-dessus de l’étrier de frein. Attaché sur la roue arrière, il prend le bras oscillant et un bâton de roue.

Important

Les motos les plus volées.

Les motos les plus volées sont toujours celles qui ont la cote sur le marché. Les voleurs ont une logique imparable, ils volent ce qui se vend et se revend bien. Ainsi aujourd’hui, ce sont les gros roadsters Kawasaki Z 1000 et Z 750 qui sont les plus convoités. Côté scooter, le T-Max de Yamaha fait toujours autant d’envieux ; chez les supersportives, c’est encore Yamaha avec sa R1 qui remporte la palme. Par catégorie, les deux-roues les plus prisés sont, dans l’ordre : les super motards, le scooter, les super sportives et les roadsters. Mais les autres ne sont pas à l’abri : en matière de vol de motos, le risque zéro n’existe pas !

Antivol agréé, alarme, gravage sont des éléments qui retarderont le vol car une moto gravé se négocie très difficilement en pièce détaché. Vous trouverez ces accessoires chez nos partenaires.